L‘Europe face à l’expansion de la cigarette électronique

Les cigarettes électroniques sont l’une des innovations les plus marquantes de la dernière décennie dans la lutte contre le tabagisme. La consommation a explosé depuis leur avènement. Les fumeurs ont choisi de passer à des produits moins nocifs, y compris les cigarettes électroniques, comme alternative au tabac. Certains consommateurs affirment même avoir réussi à se passer des cigarettes conventionnelles.

Contribution à la lutte contre le tabagisme

Plusieurs grandes organisations de santé ont reconnu les cigarettes électroniques comme étant beaucoup moins nocives que les conventionnelles. Même qu’elles constituent un moyen pratique pour arrêter de fumer. Les e-cigarettes pourraient également être LA solution à l’un des problèmes de santé publique européens, le tabagisme.

Selon de récentes études, le tabac est la principale cause évitable de décès en Europe. Les maladies liées au tabac représentent une charge considérable pour les systèmes de santé publique. Ignorer les faits scientifiques qui prouvent que les eCigarettes sont moins nocives que les cigarettes conventionnelles serait une erreur. Toutes deux n’étant pas les mêmes, ne devraient pas être traitées comme telles.

L’Europe doit passer le cap

Inclure la cigarette électronique dans la stratégie de lutte contre le tabagisme est une étape que l’Europe doit franchir. En tenant compte des preuves scientifiques encourageantes, la réglementation de l’UE doit reconnaître que les eCigarettes nous offrent une opportunité incontournable en matière de santé publique.

L’adoption d’une approche conservatrice n’a cependant pas résolu le problème du tabagisme et des maladies connexes. Il serait donc temps pour la Commission Européenne aborde de manière proactive la charge que représente le tabagisme pour la santé publique.

En intégrant le principe de l’innovation dans la politique de santé publique, il est plus que probable de réaliser des progrès significatifs dans la lutte contre le tabagisme. Faudra-t-il encore veiller à ce que la réglementation de la cigarette électronique ne se fasse pas au détriment de l’innovation.

D’autres ont déjà franchi le pas

La politique européenne de santé doit suivre l’exemple de certaines des politiques progressistes qui ont été mises en œuvre au niveau national. En effet, le gouvernement britannique a récemment publié un plan d’action pour la lutte antitabac encourageant l’adoption des cigarettes électroniques.

Il est temps que l’UE prenne l’initiative dans ce domaine et définisse une stratégie globale en matière de santé fondée sur les données scientifiques. Cela, afin que les Européens puissent pleinement tirer parti des possibilités d’arrêter de fumer, améliorant ainsi leur qualité de vie et sauvant des millions de vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *